Formation

« Si tu entends sur ton chemin, Des pas, des pas Qui semble te poursuivre, Peut-être que c’est Dieu Qui marche dans les tiens Pendant qu’Il t’appelle à le suivre, Alors, tu lui diras : me voilà, je T’écoute! Alors, tu Lui diras : parle-moi, je T’écoute! » (Chant de Robert Lebel)
Lorsqu’on parle de consécration à Dieu, on parle d’un grand Amour. C’est cet amour passionné pour Jésus-Hostie qui t’a conduite un jour, à sonner chez les Servantes de Jésus-Marie. Car ta vie de choisie de Jésus t’amènera, étape par étape, à devenir, sa petite épouse pour toujours.

Les étapes de la formation

Par l’adoration de Jésus dans l’Eucharistie et la prière pour les prêtres, la Servante de Jésus-Marie est appelée à poursuivre dans l’Église la mission de Marie. « Marie est sa Mère, sa Formatrice et son modèle qui la maintient dans la confiance, et dans la joie. » (Constitutions)

A) Le pré-noviciat : un temps de fréquentation…

« Le but du pré-noviciat est de poursuivre le discernement sur les aptitudes et la vocation de la candidate, de vérifier le niveau de ses connaissances religieuses et de les compléter si nécessaire. La responsable aide l’aspirante à découvrir le dessein de Dieu sur elle; elle lui fait connaître l’Institut avec ses œuvres, ses difficultés et ses joies. Cette expérience, qui peut varier entre six et douze mois, doit être adaptée aux aptitudes de chaque aspirante. » (Constitutions)
Si tu désires poursuivre ton cheminement, tu fais ta demande d’entrée au noviciat et d’être revêtue du costume des novices Servantes de Jésus-Marie.

B) Le noviciat : le temps des fiancailles…

« Ayant été saisie par le Christ-Jésus, la novice va droit de l’avant, tendue de tout son être vers le but où Dieu l’appelle. Elle est initiée au service d’adoration des Servantes de Jésus-Marie, tout en prenant part aux humbles travaux du monastère. En Marie, elle découvre les grands traits de sa vocation et contemple avec joie ce qu’elle espère ardemment devenir : servante de Jésus, Prêtre et Hostie, pour l’unité de tous les humains.
Au cours du noviciat de deux ans, elle reçoit une solide formation doctrinale et spirituelle, basée sur l’Écriture sainte; elle approfondit la théologie de la vie religieuse, la spiritualité des fondateurs et la mariologie. Une large place est faite à l’étude de la liturgie pour alimenter sa vie d’adoratrice et communier intensément à la vie de l’Église. Ces deux années lui permettent aussi de s’initier à la vie fraternelle; d’en découvrir la beauté et les exigences. » (Constitutions)
Ces deux années écoulées, après un bon discernement de part et d’autre, tu peux demander à t’engager joyeusement par la profession des conseils évangéliques, dans la Congrégation. Au nom de l’Église, celle-ci accueille ta libre donation. Cette première profession est d’un an ; elle est renouvelable ensuite pour deux périodes de deux ans.

C) Le juniorat : en marche vers l’alliance

« Fidèle à l’exemple et à l’enseignement de Marie, la Junioriste s’efforce d’être une servante humble et dévouée, unissant la prière à l’action dans l’accomplissement de sa tâche quotidienne. Elle cherche à développer ses aptitudes personnelles, dans un esprit de service et de grande charité.
Par une sérieuse préparation, elle approfondit le sens de l’alliance qui l’engagera définitivement au service de Dieu, de l’Église et de sa Congrégation. » (Constitutions)
Après la période des voeux temporaires vécue dans la sérénité et la paix, tu peux demander à être admise définitivement au sein notre famille religieuse, unie dans le Coeur de Jésus par les liens d’une affection surnaturelle. Cette communion de charité t’entraînera à être fidèle à Jésus.