Saint Joseph dans l’Église d’aujourd’hui avec le Pape François

2014, 19 mars – Catéchèse :

Le pape invite à prier pour le Canada, ce 19 mars 2014, en la fête de saint Joseph, qui est aussi le saint patron du pays.
– « Bonne fête à tous les papas ! Jour de la saint Joseph, c’ est aussi « fête des pères. Il est un modèle pour tous les pères »
– « Pères, soyez très proches de vos enfants ! »
– « Vos enfants ont besoin de vous et de votre amour »
– « Chers jeunes, regardez saint Joseph comme un exemple de vie humble et discrète. »
– « Chers malades, cultiver le silence et la prière, apprenez à porter la croix avec l’attitude du silence et de la prière du père adoptif de Jésus, Saint Joseph »
– « Chers nouveaux mariés, construisez votre famille sur l’amour qui unissait Marie à son époux Joseph »
– « Je confie aussi à la protection de saint Joseph les parents, les prêtres et tous ceux qui ont un rôle éducatif dans l’Église et dans la société »
Texte intégral sur le Site le Site du Vatican : audiences/2014

2014, 19 mars – Le nard de saint Joseph sur le blason du pape La fleur qui intriguait les journalistes

(…) il s’agissait pour le pape François de porter dans ses armoiries un symbole de la protection et de l’amour de Joseph, saint patron de l’Eglise universelle.
(…) »Nous avons besoin de donner nous-mêmes l’espérance! »… Texte intégral sur le Site de Zenit : le-blason-du-pape

2013, 22 décembre – Angelus

Le Pape François nous parle de la liberté de saint Joseph en disant : « Il ne s’est pas obstiné à suivre son projet de vie, il n’a pas laissé la rancœur empoisonner son esprit, mais il a été prêt à se mettre à la disposition de la nouveauté qui lui était présentée d’une façon déconcertante. C’était un homme bon. Il n’avait pas de haine, et il n’a pas permis que la rancœur empoisonne son âme ! Cela fait du mal. Ne le permettez jamais ! Il est en cela un exemple. Et c’est ainsi que Joseph est devenu encore plus libre et encore plus grand. » Texte intégral sur le Site de Zenit : liberte de saint joseph

2013, 27 octobre – Le pape François confie toute les familles à saint Joseph : consécration à la sainte Famille

Bien sûr, si saint Joseph est le saint éminent de cette année de la Foi, c’est toujours en lien avec la Sainte Famille. Le pape François, lors de la rencontre des Familles à Rome pour l’année de la Foi, a prononcé cette belle consécration. Tous saints avec saint Joseph…et la Sainte Famille, à la demande du Pape François. Texte intégral sur le Site de Zenit: priere-des-familles

2013, 5 juillet – L’Etat du Vatican sous haute protection En union avec Benoît XVI, le Pape François a consacré le plus petit Etat du monde à deux puissants gardiens : Saint Joseph et l’Archange Saint Michel.

Un pontificat marqué par Saint Joseph
On se souvient que le Pape François, dont le blason comporte une fleur de nard dite « fleur de saint Joseph », a choisi d’inaugurer son pontificat un 19 mars, jour de la fête du Chef de la Sainte Famille. On sait aussi que le 19 juin dernier, il a validé le décret de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, qui place désormais saint Joseph au cœur de chaque messe. Le 5 juillet 2013, la consécration au patron de l’Eglise universelle du petit territoire qui constitue le centre de gravité de l’Eglise, renforce encore la marque de ce dernier sur le pontificat de François.
« Garde nous ! »
Reprenant en boucle la supplique : « Garde nous », le Pape a adressé cette prière simple et concrète à celui qui fut chargé de veiller, jour après jour, sur la Sainte Famille :
« Garde nous et donne la paix à cette terre, baignée du sang de Saint Pierre et des premiers martyrs romains; garde nous et ravive la grâce du baptême chez ceux qui y vivent et y travaillent; garde nous et augmente la foi des pèlerins qui y viennent depuis tous les coins du monde. Nous te consacrons les peines et les joies de chaque jour; nous te consacrons les attentes et les espoirs de l’Eglise; nous t’en consacrons les pensées et les œuvres : que tout s’accomplisse au nom du Seigneur Jésus ».
Texte intégral sur le Site de Zenit: consecration

2013, 19 juin – MODIFICATION LITURGIQUE : Saint Joseph, dans toutes les prières eucharistiques Saint Joseph associé à la Vierge Marie – Une année de la foi marquée par saint Joseph, toujours discrètement !

En cette année de la Foi, le souhait de Jean XXIII d’honorer saint Joseph aura porté pleinement sesfruits.Nommé au canon dela messe d’abord occasionnellement, voilà que saint Joseph sera nommée au canon de chaque messe, près de ceux qu’il a accompagnés toute sa vie : Marie et Jésus.

Récapitulons les fruits de l’année de la Foi où la marque discrète de saint Joseph est présente :
-Messe pontificale du pape François : le 19 Mars 2013
-Canon de la messe : 1er mai 2013
Dès lors, les prêtres du monde entier, lors de la célébration de l’Eucharistie, nommeront saint Joseph, quelle que soit la prière eucharistique qu’ils utiliseront.

DÉCRET : Placé à la tête de la Famille du Seigneur, saint Joseph de Nazareth a accompli avec générosité la mission reçue de la grâce dans l’économie du salut en tenant lieu de père à Jésus. En adhérant pleinement au mystère salvifique de l’humanité, qui en était à ses débuts, il est devenu un modèle exemplaire de cette généreuse humilité que la foi chrétienne exalte au plus haut point, et un témoin de ces vertus communes, humaines et simples, qui sont nécessaires pour que les hommes deviennent de vertueux et authentiques disciples du Christ.

C’est en mettant en œuvre ces mêmes vertus que cet homme juste, qui prit soin de la Mère de Dieu avec amour, et se dédia avec un joyeux dévouement à l’éducation de Jésus Christ, est devenu le gardien des trésors les plus précieux de Dieu le Père, et le soutien du Corps mystique, c’est-à-dire de l’Église, lui que le peuple de Dieu n’a cessé de vénérer tout au long des siècles. Dans l’Église catholique, les fidèles ont toujours manifesté d’une manière ininterrompue une grande dévotion envers saint Joseph, honorant solennellement et constamment la mémoire de l’Époux très chaste de la Mère de Dieu et du Patron céleste de toute l’Église, tant et si bien que, durant le très saint Concile Œcuménique…
Texte intégral sur le Site du Vatican :  saint joseph

2013,1er Mai – à l’Audience : Catéchèse du pape François en français :

Chers frères et sœurs, nous célébrons aujourd’hui saint Joseph, Travailleur, et nous commençons aussi le mois de Marie. Je voudrais réfléchir sur ces deux figures en m’appuyant sur deux idées : le travail et la contemplation de Jésus.
Le travail : Jésus naît de Marie par l’action de Dieu, mais en présence de saint Joseph, son père légal. Il vit dans la Sainte Famille où il apprend le métier de charpentier. Cela nous rappelle que le travail fait partie du dessein d’amour de Dieu. Il nous « oint » de dignité et nous rend semblables à Dieu….
La deuxième idée est la contemplation de Jésus : Dans le silence de l’action quotidienne, l’attention de Joseph et de Marie est dirigée vers un centre commun : Jésus…
Demandons à saint Joseph et à Marie de nous enseigner à être fidèles à nos engagements, à vivre notre foi à travers nos actions quotidiennes, à donner place au Seigneur dans notre vie et à savoir nous arrêter pour contempler son visage !

2013, 19 mars – Pour l’inauguration de son pontificat, le pape François a prononcé son homélie inspirée par la figure de saint Joseph

(..)Dieu confie à Joseph, celle d’être custos, gardien. Gardien de qui ? De Marie et de Jésus ; mais c’est une garde qui s’étend ensuite à l’Église, comme l’a souligné le bienheureux Jean-Paul II : « Saint Joseph a pris un soin affectueux de Marie et s’est consacré avec joie à l’éducation de Jésus Christ, de même il est le gardien et le protecteur de son Corps mystique, l’Église, dont la Vierge sainte est la figure et le modèle » (Exhort. apost. Redemptoris Custos, n. 1).
(…)Comment Joseph exerce-t-il cette garde ? Avec discrétion, avec humilité, dans le silence, mais par une présence constante et une fidélité totale, même quand il ne comprend pas.
(…)Comment Joseph vit-il sa vocation de gardien de Marie, de Jésus, de l’Église ? Dans la constante attention à Dieu, ouvert à ses signes, disponible à son projet, non pas tant au sien propre ; et c’est cela que Dieu demande à David. (…)Et Joseph est « gardien », parce qu’il sait écouter Dieu, il se laisse guider par sa volonté, et justement pour cela il est encore plus sensible aux personnes qui lui sont confiées, il sait lire avec réalisme les événements, il est attentif à ce qui l’entoure, et il sait prendre les décisions les plus sages. En lui, chers amis, nous voyons comment on répond à la vocation de Dieu, avec disponibilité, avec promptitude, mais nous voyons aussi quel est le centre de la vocation chrétienne : le Christ ! Nous gardons le Christ dans notre vie, pour garder les autres, pour garder la création !
Texte intégral sur de Zenit : inauguration-du-pontificat

2012, 19 mars – Benoît XVI trace un portrait de St Joseph

Chers amis, aujourd’hui nous célébrons la fête solennelle de saint Joseph. Je remercie de tout cœur à ceux qui auront pour moi une intention dans leur prière, pour le jour de ma fête. Je vous demande de prier en particulier pour le voyage apostolique au Mexique et à Cuba, qui aura lieu à partir de vendredi prochain.
(…)Mon patron personnel et le patron de la sainte Eglise : un humble saint, qui a été rendu digne d’être le Gardien du Rédempteur. Saint Matthieu caractérise saint Joseph par un mot : «c’était un juste», «dikaios», de «dike», et dans la vision de l’Ancien Testament, comme nous la trouvons par exemple dans le Psaume 1, «juste» est l’homme qui est plongé dans la Parole de Dieu, qui vit dans la Parole de Dieu, qui vit la Loi non comme un «joug», mais comme une «joie», qui vit — pourrions-nous dire — la Loi comme un «Evangile».
Saint Joseph était juste, il était plongé dans la Parole de Dieu, écrite, transmise à travers la sagesse de son peuple, et c’est précisément de cette manière qu’il était préparé et appelé à connaître le Verbe incarné — le Verbe venu parmi nous comme un homme —, et prédestiné à garder, à protéger ce Verbe incarné; cela demeure sa mission pour toujours : protéger la sainte Eglise et Notre Seigneur.
Nous nous confions en ce moment à sa protection, nous prions pour qu’il nous aide dans notre humble service. Allons de l’avant avec courage sous cette protection. Nous sommes reconnaissants pour les humbles saints, prions le Seigneur afin qu’il nous rende nous aussi humbles dans notre service et, de cette manière, saints dans la compagnie des saints.