La ville de Hull/Gatineau et le Centre Mechtilde se souviennent

« Avec la puissance du bon Dieu, de la Sainte Vierge et de Soeur Mechtilde cette maison sera acceptée. » -Mme Denise Lavoie

Cette page vous présente quelques extraits du témoigage de Mme Denise Lavoie. Comme pour la biographie de Soeur Mechtilde, le texte complet de 6 pages est disponible en PDF

Archives des Servantes de Jésus-Marie : 28 octobre 1979

MGR Adolphe Proulx, alors évêque du diocèse de Gatineau-Hull, recrute Yolande Larose-Duval pour siéger au conseil d’administration de la fondation d’un Centre de dépannage pour femmes en détresse et victimes de violence conjugale… Monseigneur demanda à notre Mère-servante générale, la permission de le nommer : Centre Mechtilde.
L’ouverture officielle eut lieu, le 28 octobre 1979 C’est à cette même date, en 1867, qu’est née et fut baptisée Soeur Mechtilde. Personne n’y avait pensé à l’avance. Cette heureuse coïncidence fit sensation, lorsque notre Père Aumônier, délégué par notre Mère générale pour nous représenter à l’ouverture, en fit part à l’assistance. Avec émotion, on y vit un signe de notre soeur en faveur de ce Centre.

Soeur Mechtilde : page 3 – Juillet 1982 (Extrait d’un article écrit par une S.J.M., paru dans la revue Asticou)

Les Constitutions des Servantes de Jésus-Marie ne permettent plus ses visites hors du cloître. Cependant le lien si fortement tissé entre les Servantes de Jésus-Marie et la bonne population de Hull ne saurait se briser; il demeurera toujours. Au souvenir de Soeur Mechtilde, cette femme au coeur d’or, les gens de Hull ainsi que les Servantes de Jésus-Marie elles-mêmes n’ont pas été étonnés d’apprendre que les autorités responsables aient voulu nommer le Foyer pour femmes en détresse : Le Centre Mechtilde.

Article du journal La Presse De Montréal, Jules Béliveau (Extrait d’un article du 1er septembre 1984, paru à l’occasion de la visite de Jean-Paul II.)

Soeur Mechtilde… Tous ne l’ont pas connue, mais on peut dire que presque tous la connaissent! …Elle fut pendant longtemps un personnage marquant dans la petite histoire de la vie quotidienne de Hull…
Selon l’Évêque de Hull, Mgr Adolphe Proulx, qui regrette de ne pas avoir connu personnellement la petite religieuse, il est juste de dire que si « l’Église n’a pas béatifié soeur Mechtilde, le peuple, lui, l’a fait. »

Vie communautaire – 19 septembre 1984 Extrait de la page 3

On se souvient aussi que Mgr Adolphe Proulx parla de Soeur Mechtilde à Sa Sainteté Jean-Paul II, dans son mot de bienvenue au Saint-Père, le 19 septembre 1984 : En voici un extrait :
« Le dévotion à Jésus dans son Sacrement et à Marie, sa Mère, veut illustrer la foi et l’amour non seulement de nos soeurs contemplatives, mais aussi de tout un peuple. Pour illustrer ce lien entre l’action et la contemplation, des femmes et des hommes de chez-nous ont voulu qu’un centre consacré à venir en aide à des femmes victimes de violence, soit connu sous le nom de Centre Mechtilde, le nom d’une religieuse contemplative, aimée de toute notre population. »

Bulletin d’information du diocèse Gatineau-Hull, le 19 septembre 1984

Ces Caricatures publiées dans le Bulletin du Diocèse, nous montre combien les Servantes de Jésus-Marie sont identifiées à la compassion de Sœur Mechtilde…

Mme Denise Lavoie, auxiliaire Franciscaine – 16-17 février 1985 (N.B. Extrait du témoignage, donné verbalement les 16 et 17 février 1985, fut relevé d’un enregistrement. Nous lui avons laissé toute sa spontanéité : page 4)

À Hull, il y a une maison qui s’appelle le Centre Mechtilde qui accueille les femmes et les enfants. Soeur Mechtilde aimait beaucoup aider les femmes et les enfants abandonnés; je suis sûre qu’elle continuera son œuvre. Le jour où je suis allée faire une visite, la directrice de cette maison devait aller voir afin de trouver une maison plus grande. Elle ne savait pas si sa demande serait acceptée. Je lui dis :
– Avec la puissance du Bon Dieu, de la Sainte Vierge et de Soeur Mechtilde cette maison sera acceptée.
Le lendemain, je téléphonai à cette dame et je lui demandai si la démarche effectuée au sujet de la maison avait été fructueuse. Elle demanda qui lui parlait. Je lui dis que j’avais si bien connu Soeur Mechtilde que j’étais assurée que le Bon Dieu, la Sainte Vierge et Soeur Mechtilde permettraient que cette maison soit acceptée.
Elle me dit :
– Je ne sais pas à qui je parle, mais comme vous avez l’air de la bien connaître et de l’aimer, je vais vous dire que, oui, depuis ce matin, on a appris la nouvelle que la demande au sujet de la maison a été acceptée.
– Et moi, je peux vous dire que cette maison sera bientôt habitée et remplie de femmes et d’enfants abandonnés le 21 mai.
Elle demanda :
– Pourquoi le 21 mai?
– C’est le jour du décès de Soeur Mechtilde, elle ne peut faire autrement que de vous exaucer.

Hull célèbre son 200e anniversaire

En l’An 2000, lors des célébrations du bicentenaire de la ville de Hull,fut peinte par l’artiste Jérémie Giles une fresque intitulée : « D’Or et d’azur, de sueur et de labeur ». Cet ouvrage mettait en lumière les principaux acteurs de l’histoire de Hull.
Nous y retrouvons Sœur Mechtilde avec son inséparable sac noir… Oui, elle fait partie de l’histoire.
Un opuscule historique écrit à cette occasion, par Mme Denise Latrémouille, fait la description de cette merveilleuse fresque qui fut longtemps exposée dans le hall d’entrée de la Maison du Citoyen à Hull. À l’intérieur de cet opuscule, est présenté la Congrégation des Servantes de Jésus-Marie, ainsi qu’un résumé de la biographie de notre Soeur Mechtilde.
Ah ! si les trottoirs de la cité de Hull et des environs pouvaient parler que de merveilles d’abnégation, de dévouement, de charité inlassable, de compassion envers ses bons amis et ses bienfaiteurs, ils pourraient nous dévoiler de la si humble et si compatissante Soeur Mechtilde. Elle en serait la toute première stupéfaite, tant elle s’est donnée à coeur joie, avec un total oubli d’elle-même, ne songeant qu’à venir en aide à sa chère Congrégation et faire plaisir à ses soeurs. Le Ciel nous en découvrira bien davantage…
À l’endos de cette image nous lisons : la prière incessante de soeur Mechtilde durant les dernières années de sa vie : La foi, l’espérance et la belle charité, c’est un cadeau du ciel.
Louange, amour, action de grâce avec un coeur pieux. L’unité dans la charité pour le salut du monde entier. Vous pouvez la prier dans vos propres mots, elle se fera une grande joie de vous exaucer.