Dans l’éternelle Présence

« Voici le jour que fit le Seigneur, Jour de fête et de joie » (Liturgie)

Dès l’aube de ce vendredi de l’octave pascale, notre Soeur Gabrielle Bellavance a entendu le Veni de l’Époux. Avec le disciple que Jésus aimait, présenté dans l’Évangile de ce jour, elle a pu s’écrier : « C’est le Seigneur! »
Soeur Gabrielle est née le 12 juin 1912, dans une nombreuse et fervente famille de la paroisse St-Fabien de Rimouski. Elle entra au monastère le 21 novembre 1932, et prononça ses voeux de religion le 24 mai 1935.
Maintenant, âgée de 97 ans, son plus grand désir était de rejoindre enfin Celui qu’elle a tant aimé ici-bas. Que de fois nous l’avons entendu dire : Amen! Alléluia! Maranatha! C’est en son Année jubilaire que l’Époux l’a conviée à la Noce éternelle. Elle fêtait ses 75 ans de consécration au Seigneur.
Notre soeur avait une dévotion particulière à Sainte Faustine. Prédilection du Coeur de Jésus : elle fut plongée dans la miséricorde de son Seigneur, au coeur de la neuvaine à Jésus miséricordieux. Sa vie toute livrée à l’Amour poursuit là-haut son chant d’amour, en cette cité sainte où retentit la louange sans fin.
Soeur Gabrielle a vécu 44 ans à notre monastère de Rimouski, y remplissant diverses tâches et fonctions. Elle a été une servante toujours disponible ! Jusqu’à la fin, elle a conservé son esprit vif et pétillant, toujours accompagné d’humour et de fines réparties, agrémentant ainsi la vie communautaire.
Son plus grand bonheur était l’adoration de Jésus-Hostie, non seulement à la chapelle, mais tout au long du jour, sous le regard de sa bonne Maman Marie.
Le 12 avril, le moment est venu de faire nos adieux à notre regrettée Soeur Gabrielle. À 13h 50, avant la fermeture du cercueil, notre Mère-Servante Générale livre un édifiant témoignage de notre envolée. Elle demeure pour nous modèle et inspiration.
La liturgie des funérailles revêt un cachet de résurrection. Le sanctuaire de notre chapelle est rempli de beaux lis de Pâques. La cérémonie est présidée par M. l’Abbé André Picard, notre aumônier. Le Père Gilles Patry, o.m.i, curé de la paroisse Notre-Dame de l’Ile concélèbre et M. René Dextrase, venu de Rimouski, agit comme cérémoniaire. Dans son homélie, notre Père Aumônier trace un beau portrait de notre soeur, soulignant à quelques reprises qu’elle ne vivait que de la Présence. Tout est pieux et consolant.
Au chant final, «Jusqu’en paradis», nous imaginons facilement que ses 4 soeurs, dont 3 Ursulines et une Visitandine, ainsi que son frère Jésuite, sont là au seuil du Paradis pour l’y introduire.
L’inhumation au cimetière Notre-Dame suit immédiatement. Un soleil magnifique accompagne le cortège funèbre. Quelques membres de sa famille sont présents avec la communauté; ils reviendront au monastère pour un goûter et un échange fraternel avec nous.
Chère Soeur Gabrielle. Dans l’espérance joyeuse que donne la résurrection du Christ, nous vous disons : Merci et au revoir !
« Seigneur, reçois-la dans ta lumière, auprès de Toi. »