7 Octobre 2011 – Fête de Marie Autorité

Le 7 octobre 2011, fête de Notre-Dame-du-Rosaire, nous sommes à nouveau réunies pour célébrer Marie-Autorité, en la personne de notre Mère-servante générale, Mère Marie-du-Bon-Pasteur.
Le climat spirituel de cette rencontre familiale est créé parLe très beau chant d’ouverture de Robert Lebel : « Ton Nom, Jésus, est gravé dans mon coeur à jamais. »
Soeur Géraldine, première assistante, exprime à notre Mère notre plus vive gratitude pour son service d’autorité auprès de nous et lui offre nos meilleurs souhaits de fête.
Mère Marie-du-Bon Pasteur y répond en remerciant chacune pour sa précieuse collaboration. Elle profite de l’occasion pour nous partager ses recherches sur notre dévotion particulière à Notre-Dame des Neiges, Marie allaitant son Enfant-Jésus. Très bien documentée, c’est un riche survol qui prépare son cadeau-surprise : une nouvelle présentation de notre Directoire spirituel. Cet héritage de notre Père Fondateur, refait à neuf, est accompagné d’un appréciable éclairage théologique bien actuel.
Nous sommes très reconnaissantes à notre Mère pour le cadeau de ce précieux livret et nous lui en exprimons toute notre appréciation. Cette belle initiative nous permet de garder présente la pensée de notre bon Père.
La fête se poursuit dans l’après-midi. Comme elles le font chaque année, nos chères soeurs de l’Infirmerie ne manquent pas d’apporter leur participation à la fête.
Avec beaucoup d’humour, elles font ressortir les talents et même les exploits de chaque membre de l’administration générale. Oui, leur sagesse demeure pleine d’émerveillement.
La journée se déroule merveilleusement et avec entrain. Plusieurs saynètes se succèdent dont l’une illustre un passage émouvant de la vie de notre Mère Fondatrice : Marie lui remettant l’Enfant Jésus en lui disant :
« Ma fille, je vous le confie ».
Pour clore cette pièce, celle qui incarne le rôle de notre Mère, remet Jésus à notre Mère Servante générale, en lui disant presque le même message :
« Ma Mère, je vous le confie, vous en prendrez bien soin. »
Le coeur de notre Bergère est comblé par cette heureuse surprise. Ainsi, nos liens avec l’Autorité et entre nous se sont renforcés. Nous remercions le Seigneur pour la célébration de ce beau jour de grâce.