LA FIN DE L’AN 2014 NOUS FAVORISE DE TROIS VISITES ÉPISCOPALES BIEN APPRÉCIÉES

Le 28 décembre, en la fête de la Sainte Famille, notre Archevêque Mgr Paul-André Durocher nous fait sa visite du temps des Fêtes. Il est accompagné de Mgr Pierre Jubinville. Celui-ci est natif de Gatineau, Père Spiritain; il était 1er assistant général de sa Congrégation, à Rome, lorsque le St-Père François l’a nommé évêque au diocèse de San Pedro Apostol au Paraguay, où il a déjà missionné. De passage dans la région, Mgr Durocher s’est fait un plaisir de l’inviter à se joindre à lui à l’occasion de sa visite en notre monastère.

Le 31 décembre, c’est notre cher évêque émérite, Mgr Roger Ébacher qui vient clore l’année avec nous.

Ces visitations réjouissent nos cœurs et nous redisent toute l’attention et l’appréciation de nos Pasteurs pour notre service de prière et d’adoration dans le diocèse

À 10 h., comme il convient, l’accueil se fait par une solennelle célébration eucharistique. Le 28, Mgr Jubinville concélèbre avec Mgr Durocher, tandis que le 31, l’Abbé André Picard, notre Aumônier, concélèbre avec Mgr Ébacher.

Nous bénéficions de deux savoureuses homélies. Alors que Mgr Durocher nous commente d’une manière unique les trois cantiques de la Liturgie des Heures, tirés de l’Évangile de St-Luc : le Benedictus de Zacharie, le Magnificat de Marie et le Nunc dimittis de Syméon, Mgr Ébacher ne manque aucune occasion de nous redire l’amour de Dieu notre Père pour chacun de nous, ses enfants bien-aimés.

Nos seigneurs se rendent ensuite porter la bénédiction à nos sœurs malades et échanger fraternellement avec elles. Suit le repas de fête avec la communauté où l’on goûte comme il est bon de partager ensemble humainement et spirituellement. Après la signature de nos visiteurs au registre, nous nous retrouvons ensemble au pied de Jésus-Hostie pour rendre grâce des joies de ces jours fête et de nous acquitter de notre mission de louange par la récitation de l’Office des lectures.

Avec notre Mère Marie-Zita-de-Jésus, nous redisons :

« Louange et louange sans fin à ce Dieu d’amour! »