Au monastère de la rue Laurier, l’heure est à la joie. Nous bénissons et glorifions le Seigneur en communion avec notre dévoué Père Aumônier, M. l’Abbé André Picard, qui célèbre son 25e anniversaire d’Ordination sacerdotale. C’est une grâce du Dieu de l’Alliance de célébrer un Jubilé d’Argent en cette mémorable Année de la Foi.

La préparation se fait en secret; les surprises n’ajoutent-elles pas du bonheur et du piquant à la fête du jour. Donc, notre Père ne sait de ce jour que les textes de la liturgie choisis par lui.

Comme il convient, l’Eucharistie est célébrée solennellement, avec pièces d’orgue qui suscitent l’allégresse dans tous les coeurs, encens, procession avec l’évangéliaire, etc. Avec une visible satisfaction, notre Père Aumônier voit neuf de ses acolytes prendre place au sanctuaire. L’un d’eux invite l’assemblée à s’unir à l’Action de grâce de notre Père jubilaire. À la surprise de notre fidèle ami, M. Toussaint Titus, il ne manque pas de souligner ses 25 ans de service à l’autel, dans notre chapelle. De chauds applaudisse-ments viennent confirmer l’accord enthousiaste de toute l’assemblée.

Les textes choisis sont ceux de dimanche dernier, car nous dit le célébrant : « Dans la liturgie, tous les jours sont comme un dimanche. » Lors de son homélie, il nous invite à revêtir le Christ, et nous ramène à la source jaillissante du Baptême. Il nous commente avec ferveur et conviction l’évangile de Mathieu choisi pour ce jour. « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »

En terminant l’Eucharistie, le Jubilaire remercie chaleureusement l’assistance. « C’est comme un jour de Pâques », nous dit-il. Au moment de la sortie, nous entonnons le chant du Père Paul Arseneault, o.m.i. « Mon coeur exulte de bonheur, mon esprit tressaille de joie en Dieu, mon Sauveur. »

Nous y insérons quelques couplets de circonstance : « Il s’est penché avec amour sur la vie de son prêtre, Oui, de son Coeur, il fit jaillir des merveilles! En vingt-cinq, Il n’a cessé ses largesses, Saint est son Nom! »

Et les surprises ne sont pas finies. Nous nous retrouvons tous à la chapelle secondaire; les servants d’autel sont aussi présents. Question de réaliser le petit programme festif préparé pour la circonstance. Un chant illustre bien le vécu de notre Père : « Tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours pour la gloire de Dieu. »

Ce Jubilé d’Argent, nous est une belle occasion d’exprimer à notre Père Aumônier notre sincère affection et notre plus profonde gratitude pour son précieux ministère auprès de nous. Nous relevons ce texte qui illustre bien le parcours de sa vie, présenté dans la liturgie ces derniers jours : « Quand j’étais jeune, j’ai cherché la Sagesse dans la prière… Je priais pour la recevoir et jusqu’au bout, je la recherchais… Elle a été la joie de mon coeur. » (si 51, 13ss)

Après 7 ans de dévoué service pastoral auprès de notre communauté, nous avons beaucoup de sujets d’appréciation à relever.

« Merci, cher Père André, pour votre ponctualité de tous les jours et votre ferveur communicative; os célébrations à cachet monastique, de même que vos petits bijoux d’homélies qui profitent non seulement aux servantes, mais à tous ceux et celles qui viennent se ressourcer à notre Eucharistie quotidienne. Oui, disons-le, vous possédez un vrai charisme pour nous apprêter le pain quotidien, toujours savoureux et très enrichissant. Votre visite à nos chères soeurs malades leur est toujours source de paix et de réconfort. »

Nos servants d’autel offrent, à leur tour, leur hommage et leurs félicitations à notre Père Jubilaire. Ils soulignent plus particulièrement comment il leur a fait comprendre et aimer la liturgie.

L’occasion est propice pour ajouter un mot d’appréciation à l’endroit de nos servants qui acceptent, jour après jour, de remplir les fonctions au sanctuaire avec une perfection remarquable. Oui, c’est un grand privilège pour nous, Servantes de Jésus-Marie, de pouvoir bénéficier de leur constant service.

Les 25 ans de service d’autel de M. Toussaint Titus en sont la preuve. Pour lui,le vendredi, c’est sacré! Ce jour-là, rien ne l’empêchera de venir servir le Seigneur. Il se prête joyeusement aussi les dimanches et fêtes, s’il n’est pas réclamé par sa communauté haïtienne.

À nos deux Jubilaires de ce jour, nous offrons nos meilleurs voeux de persévérance au service du Seigneur. Nous assurons de notre amitié priante tout le groupe de nos servants ici présent.

Hommages, voeux, chants et cadeaux étant offerts, nous nous retirons après une chaude poignée de main à chacun.

Le jour est bien choisi pour combler un de leurs grands désirs : celui de visiter la crypte où repose le coeur de notre Père Fondateur, ainsi que les corps de 116 religieuses, dont celui de notre chère Mère Fondatrice. La salle des souvenirs (musée) les intéresse aussi grandement, de même que l’atelier où se confectionne le pain d’autel.

Pour nos heureux jubilaires, notre Père André et M. Toussait, la fête se termine par un banquet qui leur est offert et où ils sont heureux de se festoyer ensemble.

Merci Seigneur pour le bonheur de ce jour! Avec Marie, nous chantons :

MAGNIFICAT

Autres pages à visiter:

Inauguration de la Crypte de la Maison Mère en 1928

Conservation du Coeur de M. l’Abbé Alexis-Louis Mangin