Depuis quelques jours, règne en notre enceinte monastique un air de fête. De belles décorations surgissent ici ou là qui nous mettent déjà dans l’atmosphère.

Oui, nous sommes dans la joie, et pour cause… Le 24 mai, anniversaire de la première prise d’habit dans la Congrégation, nous soulignons le Jubilé de cinq Servantes de Jésus-Marie :
S. Bernadette-de-l’Immaculée 70 ans de consécration à l’Époux divin,
S. Denise Lacasse, S. Cécile Greyeyes, S. Louise Filion : 50 ans
S. Hélène-Marie-de-Dieu : 25 ans.

Il y a lieu de bénir le Seigneur pour ces 245 années d’alliance avec le Christ Eucharistique, vécues sous la maternelle protection de Marie, la première Servante du Seigneur.

L’Eucharistie solennelle de ce jour de fête s’ouvre par le très beau chant : « Jubilez, dansez de joie, Accueillez l’année de grâce, Exultez le Seigneur passe, Chantez Dieu à pleine voix! »

La lecture du Cantique des cantiques 8, 6-7 met en évidence la force de l’amour.
« Pose-moi comme un sceau sur ton coeur… »
L’Évangile, quant à lui (Jn 15, 9-17), nous parle aussi d’amour. Jésus nous dit :
« Demeurez dans mon amour ».
« C’est Moi qui vous ai choisies.. »
« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. »
« Que ma joie soit en vous et que vous soyez comblés de joie. »

Notre Père Aumônier, M. l’Abbé André Picard, après nous avoir fait remarquer l’importance de l’amour dans ce texte, nous parle de la joie. « Nous célébrons aujourd’hui cette joie, ce bonheur. Quand on entre en communauté, c’est pour accueillir cet amour de Dieu et le laisser déborder sur notre entourage; c’est le coeur, le bonheur, la joie de la vie religieuse. JUBILÉ, en latin JUBILO, signifie : poussez des cris de joie pour tout ce que le Seigneur a fait durant ces 70, 50, 25, belles années de vie consacrée. Lorsqu’on renouvelle ses voeux, c’est pour dire à Jésus : Tu m’as choisie, moi aussi je Te choisis; je continue de Te choisir. »

Lors du renouvellement des voeux, les cierges des élues sont allumés au cierge pascal. Déposés sur l’autel pendant l’Eucharistie, ils termineront de se consumer au pied de Jésus-Hostie tout au cours de cette belle journée festive.

Après la messe, nous nous réunissons à la salle communautaire pour une bonne accolade à nos jubilaires et pour les féliciter de leur fidélité dans le service d’amour de Jésus Prêtre et Hostie.

La fête se poursuit tout au long de ce jour. Les repas se prendront en grande liesse et Action de grâce devant les délicatesses de la divine Providence.

À 15 h., c’est l’heure de rendre hommage à nos Jubilaires. Chants, saynète, récitations multiples agrémentent ces heures de festivité.

La soirée se termine par un très beau chant à Marie : « Celle que Dieu préfère.. c’est Toi Vierge-Marie. » Ensuite, nous nous mettons joyeusement à l’écoute des élues qui nous partagent les merveilles du Seigneur-Jésus qui les a appelées à son service.

Oui, qu’il est bon et beau de vivre ensemble comme des soeurs! Magnificat! Te Deum! Alléluia!

Nous transcrivons ici le mot de notre Mère Marie-du-Bon-Pasteur à ses chères soeurs :

Mes chères Soeurs Jubilaires, mes chères soeurs

Pour cette fête d’action de grâce, nous avons la joie d’être réunies en pleine neuvaine préparatoire à la Pentecôte. Il me semble y voir une invitation spéciale à admirer l’œuvre de l’Esprit Saint en nos méritantes jubilaires. Certes, nous célébrons à juste titre leurs qualités qui enrichissent notre vie fraternelle, leur dévouement et leur généreux service tout au long de ces 70, 50 et 25 ans!

Mais l’artisan de ses merveilles nous invite à découvrir le feu dont il les anime : leur amour fidèle pour le Cœur de Jésus, leur attachement filial à Marie, leur zèle pour l’adoration eucharistique en faveur des prêtres.

« Oh! Que c’est beau le travail amoureux et persévérant de l’Esprit Saint dans les âmes qui ne lui opposent pas d’obstacles. Il est vrai qu’il en prend à son aise avec ses âmes, qu’il les afflige de différentes manières, mais c’est toujours pour les rendre plus belles et plus aimantes. » (P.Fondateur – 6 juillet 1904)

N’est-ce pas un écho de la parole de saint Paul: Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu (cf. Rm) ?

Nous avons donc bien raison de crier de joie en ce jour de fête. Avec Marie, profitons de cette halte pour reprendre la route avec plus d’ardeur, à la suite de notre bien-aimée Mère Marie-Zita-de-Jésus. Amen! Alléluia!