2 mars
Des jeunes en visites au monastère

Une page pour les jeunes de coeur : 7 à 97 ans !

Sur un air de jeunesse, une charmante rencontre eu lieu ce matin, au parloir. Des jeunes de 7 à 12 ans de Pastorale familiale, en semaine de relâche, ont manifesté le désir de connaître «c’est quoi des soeurs?» Des têtes remplies de questions bien préparées, des yeux pétillants et avides de réponses, des coeurs ouverts à Jésus… voilà les jeunes que nous avons rencontrés. La joie enthousiaste des adultes accompagnateurs ne manquaient pas moins d’intérêt.

À l’exemple de Benoît XVI, lorsqu’un groupe le visite, nous vous proposons un tour d’horizon en questions et réponses.

QUESTION – C’est quoi, la vocation? Comment je fais pour le savoir?

RÉPONSE – La vocation, c’est un appel de Jésus dans le fond du coeur. C’est un appel bien personnel, différent pour chacun. Bien sûr, il faut chercher … il faut surtout prier pour savoir ce que Jésus attend de toi. Il passe parfois par une personne qui te dit une parole qui te fait réfléchir, qui te parle au cœur, qui t’attire à Jésus, qui te fait désirer être plus proche de Lui et vivre tout le temps avec Lui … Oui, il faut s’habituer à écouter dans son cœur … Répondre à la vocation que Jésus veut pour moi, c’est le chemin du vrai bonheur. Si je suis un garçon, je peux aussi être appelé à vivre avec Jésus et à Le servir; Je peux devenir un religieux Prêtre, ou Frère ou devenir Prêtre dans le diocèse où je vis.

QUESTION – Combien d’heures, dans une journée, priez-vous?

RÉPONSE – D’abord, il faut vous dire que la prière à la chapelle dure toute la journée et toute la nuit. Les sœurs rassemblées à la chapelle prient ensemble environ six heures. Au cours de la journée, les soeurs se remplacent devant Jésus-Hostie à toutes les demi-heures et la nuit, à toutes les heures. Sur le temps du travail, nous disons, à chaque heure une petite prière de louange à Jésus-Eucharistie et chacune s’unit à Lui au milieu de ses occupations.

QUESTION – Pourquoi vous priez, la nuit?

RÉPONSE – Pour accompagner Jésus dans son beau Sacrement d’Amour, l’Eucharistie, puis pour le supplier de donner son secours et sa protection à tous ceux qui veillent et travaillent. Mais, c’est surtout parce que, comme vous le savez, il y a souvent beaucoup de mal qui se fait durant la nuit… et nous prions pour la conversion de ces gens-là.

QUESTION – Etes-vous toujours en silence? Parlez-vous?

RÉPONSE – Durant la journée, nous parlons pour les besoins de notre travail et autres, mais nous n’échangeons pas de paroles non nécessaires à la charité. Cependant, nous avons deux récréations par jour ; l’une des deux est presque toujours coupée par une adoration quand c’est notre tour d’aller adorer à la chapelle. La récréation d’après-dîner, est libre; on peut parler, sortir au jardin, se reposer, faire du casse-tête, etc. Celle du soir, après souper, est communautaire ; tout le monde ensemble, comme dans nos familles ; on jase, on rit, on joue aux cartes, on se conte des histoires, etc.

QUESTION – Regardez-vous la T.V.?

RÉPONSE – Une de nos sœurs est nommée pour prendre connaissance des nouvelles sur le journal. Elle en découpe les articles qui sont de nature à mettre les sœurs au courant des événements importants ; ceci afin de nous intéresser à ce que vivent nos frères et nos sœurs dans le monde. Nous portons dans la prière toutes ces intentions.

QUESTION – Sortez-vous? Allez-vous dans vos familles?

RÉPONSE – Nous ne sortons que pour les visites au médecin, à l’hôpital, et pour les achats nécessaires. Nous n’allons jamais visiter nos familles en aucune circonstance. Nous les aimons encore mieux quand nous les rejoignons par notre prière. C’est toujours avec beaucoup de joie que nous les accueillons au parloir.

QUESTION – Avez-vous des vacances?

RÉPONSE – Nous n’avons jamais de vacances proprement dites. Nous avons plusieurs jours de congé : soit lors des fêtes liturgiques comme Pâques et Noël, etc.. soit lors des fêtes de communauté : fête de nos Fondateurs, jubilés, etc.. Durant l’été, nous pouvons prendre le dîner et le souper, en récréation, au jardin ; nous avons aussi des heures libres pour lire ou se reposer soit dans le monastère, soit dehors afin de nous mieux disposer à notre service d’adoration.

QUESTION – êtes-vous toujours habillées comme ça, en blanc ?

RÉPONSE – Ceci, c’est notre costume habituel pour la chapelle, le réfectoire, le parloir… Pour les temps de prière, à la chapelle, nous revêtons un manteau bleu ciel, par respect pour le St-Sacrement. Au travail, nous avons un tablier blanc (ou bleu pour des travaux moins propres). Notre voile de travail est blanc et plus léger.

QUESTION – Combien êtes-vous dans cette maison?

RÉPONSE – Nous sommes 60. Nous avons une infirmerie pour garder nos soeurs malades avec nous. Ainsi, nous pouvons les visiter souvent. Par un système de micro, elles peuvent participer à tous les offices de la chapelle, les lectures au réfectoire, les conférences, etc…

QUESTION – Quel âge a la plus vieille?

RÉPONSE – Notre Sœur aînée a 102 ans ; elle fête, en 2011, ses 80 ans de vie religieuse; la plus jeune a 43 ans. Il y a 15 ans, elle a quitté son pays, le Vietnam, pour suivre Jésus qui lui a fait entendre son appel.

QUESTION – Quel âge a la maison?

RÉPONSE – Nous sommes arrivées à Hull-Gatineau en 1902, c’est à dire il y a 109 ans, mais la maison a été bâtie et agrandie en trois fois. Notre communauté existe cependant depuis 1894: ça fait donc 117 ans qu’il y a des Servantes de Jésus-Marie.

QUESTION – Qu’est-ce que vous faites dans la maison toute la journée?
Travaillez- vous?

RÉPONSE – Ah! oui, on travaille. Il y a de l’ouvrage pour tout le monde. Comme gagne-pain principal, nous avons la confection des hosties. Puis, il y a la couture, les ménages, la cuisine, la correspondance, la buanderie, les réceptions au guichet, les appels téléphoniques, la sacristie, l’infirmerie, etc. etc.

QUESTION – Combien d’heures dormez-vous?

RÉPONSE – Le lever de la communauté a lieu à 5h 25. Le coucher vers 9h, mais là-dessus, il faut enlever environ une heure et demie pour l’adoration de nuit ; ce qui donne à peu près sept heures de sommeil, quand on peut les dormir …

QUESTION – Qu’est-ce que vous mangez?

RÉPONSE – Des aliments de toutes sortes, comme chez vous. Ce qui est servi par les cuisinières, c’est toujours bon et nous avons des mercis plein le cœur. Surtout, il faut dire que nous avons des bienfaiteurs qui sont bien généreux, pleins de charité pour leurs « petites sœurs servantes». Ils savent même nous gâter à l’occasion de certaines fêtes. Il faut être en bonne santé pour assurer notre service d’adoration jour et nuit !

QUESTION – Vous avez l’air heureuses! Vous êtes joyeuses!

RÉPONSE – Comment être tristes, quand on vit dans l’intimité de Jésus-Hostie? Si nous savons qu’il y a beaucoup de souffrance, de mal, d’injustice, etc. dans le monde, nous savons aussi que Dieu veille sur son Église et sur chacun de nous; avec son immense Amour, il partage tout ce que nous vivons sur la terre.

Il est tout-puissant, rempli de tendresse, et n’est jamais indifférent tout ce que nous pouvons ressentir dans nos cœurs et dans nos corps. Nous croyons très fort en Lui et en son secours et nous Lui demandons de donner beaucoup de foi, d’espérance et d’amour à tous ceux qui veulent bien ouvrir leur cœur à sa grâce.

Le message que nous désirons vous laisser, c’est que Dieu vous aime infiniment et qu’Il désire aussi être aimé de chacun de vous !

La veille, ces jeunes avaient passé la journée à bricoler des cartes de «MERCI» , pour nous les offrir après leur visite. Une jeune a précisé : “Je veux donner ma carte à la soeur de 102 ans.” Bel exemple de communion entre générations. Des cartes ! Il y en avait pour toutes les soeurs.

Chers jeunes, notre MERCI se traduit en prière. Nous vous confions à la Vierge Marie afin qu’Elle vous protège… car nous avons été aussi témoins de votre besoin d’amour et de confiance, etc.

Nous avons formé un seul coeur tout au long de ces échanges. Notre joie était à l’unisson de la vôtre…

Nous voulons aussi exprimer notre reconnaissance à Mme Mireille Robert et les parents bénévoles pour leur beau travail de pastorale auprès des jeunes.

Nous avons été témoin de l’amour donné à cette belle jeunesse. Il fallait “le faire” , par un froid matin de mars, prendre l’autobus avec une trentaine de jeunes “bien en forme” pour venir visiter des «soeurs tranquilles».

Nous avons recueilli sur le Site Internet de la Paroisse Sainte Trinité dans la Chronique de la famille et Éveil à la foi, quelques témoignages, suite à cette visite au Monastère. Nous en citons quelques passages.

… Nous avons fait pleins d’activités intéressantes et j’ai beaucoup aimé aller chez les Soeurs Servantes de Jésus-Marie parce que c’était intéressant de voir ce qu’elles font dans la vie. Jonathan

… Nous avons pris l’autobus de ville pour rendre visite aux Soeurs Servantes de Jésus-Marie. Nous leur avons posé des questions et ça nous a tous fait plaisir de savoir qu’elles priaient six heures par jour pour nous…
Alva (animatrice)

… J’ai aimé jouer dehors, aller visiter les Soeurs Servantes de Jésus-Marie…
Jean-Xavier

Pour connaître Les Camps Hiver/Été de la Patorale familiale de la Paroisse Sainte Trinité voir leur Site : http://stetrinite.org

Nous avons publié la Bande dessinée sur la Vie de nos Fondateurs : l’Abbé Alexis-Louis Mangin et Mère Marie-Zita-de-Jésus. À regarder et lire sur notre Site : http://www.servantesdejesus-marie.org

Pour illustrer les questions et réponses de cette page nous vous proposons l’ALBUM PHOTO présenté à la Montée-Jeunesse d’Ottawa, en mai 2010 : http://www.servantesdejesus-marie.org

MERCI DE VOTRE VISITE !