8 décemebre
Visite de Mgr Paul-André Durocher Archevêque de Gatineau

Le 30 novembre, en la fête de saint André, eut lieu l’installation de notre nouvel Archevêque, Mgr Paul-André Durocher. Le 25 octobre, il avait tenu à rencontrer les prêtres diocésains, ainsi que les agents (es) de pastorale du diocèse

En ce 8 décembre, le désir de Monseigneur est de faire connaissance avec les communautés religieuses qui œuvrent dans son nouveau diocèse. Une rencontre informelle est prévue au cours de l’après-midi. Notre monastère est choisi comme lieu de cette rencontre, en raison de notre vie cloîtrée.

L’atmosphère est tout à la joie en ce jour de fête! Nous accueillons pour la première fois notre nouvel Archevêque, Mgr Paul-André Durocher, qui sera avec nous dès 10h30 pour la célébration eucharistique. Il est accompagné de notre Père Aumônier, M. l’Abbé André Picard, qui concélèbre avec lui. Tout est solennel en cette grande fête de l’Immaculée Conception.

Monseigneur ouvre ainsi la célébration : « C’est une grande joie pour moi d’être avec vous ce matin pour célébrer l’Eucharistie. C’est la première fois, comme évêque de ce lieu, que je me retrouve avec vous, les membres d’une communauté contemplative. Je trouve que c’est beau que notre premier contact se fasse dans la paix et la joie de l’Eucharistie et surtout en cette grande fête de l’Immaculée Conception. »

Nous sommes un peu surprises de voir Monseigneur revêtu seulement de la chasuble, comme un simple prêtre. Mais, en toute simplicité, il nous en partage le pourquoi :

« Je m’excuse de mon manque d’atours épiscopaux : je n’ai pas ma mite, ni ma calotte, ni ma crosse. Il faut que je vous explique. J’ai encore des choses à Cornwall et je suis en train de déménager ici à Gatineau, dans le secteur Mont Bleu. Mon habitude, c’est que j’ai mes affaires chez moi et le matin, en partant pour célébrer la messe, je prends mes choses. Mais là, je les ai oubliées, non pas chez moi, mais à la Cathédrale. Alors, quand je me suis préparé pour venir ici, j’ai dit : « Mon Dieu, je n’ai rien avec moi! » Alors, vous m’avez tel que je suis, tel le prêtre. Mais l’important, comme le rappelle la Bible, c’est que Dieu ne regarde pas à l’apparence, Il regarde le coeur. Alors, j’espère que vous m’accepterez avec le coeur que j’ai, tout heureux d’être avec vous et avec la communauté qui vous accompagne pour cette fête. »

La célébration est rehaussée par les parties chantées par Mgr qui a la voix d’un chantre professionnel. Une savoureuse homélie nous démontre le coeur tout marial de notre cher Pasteur.

Après l’Eucharistie festive, c’est la visite à nos soeurs de l’infirmerie. Nos malades sont heureuses de faire connaissance avec notre nouvel Archevêque. Monseigneur donne la main à chacune comme si elle était une amie de longue date et cause gentiment avec elle. Il clôt la visite à nos malades en rappelant certains souvenirs amusants et quelques savoureuses anecdotes.

Après un chaleureux accueil des soeurs de la communauté, nous nous rassemblons pour le dîner. La joie est au rendez-vous. Mère Marie-du-Bon-Pasteur profite de l’occasion pour remettre à Monseigneur un cadeau symbolique : une couverture tricotée par l’une des nôtres. Les nombreuses mailles représentent les prières constantes de toute la communauté pour lui-même et pour son presbyterium. Nous lui chantons le chant composé par lui-même lors de son ordination presbytérale : « Prêtre pour toujours ». Nous le reprenons en le modifiant : « Évêque pour toujours! » Monseigneur semble ému de cette délicatesse et il se fait le plaisir de le chanter avec nous.

Monseigneur nous partage la confidence fait à l’assemblée, lors de son intronisation le 30 novembre dernier :

« Lorsque j’ai été nommé évêque il y a quinze ans, la soeur de Mgr Adolphe Proulx, décédé alors depuis près de 10 ans, m’a téléphoné pour dire que sa famille avait gardé son anneau épiscopal. Elle désirait alors le donner en héritage à un nouvel évêque qui, comme son frère, venait du nord de l’Ontario et avait œuvré dans l’Ontario français. C’est avec humilité que j’ai accepté ce cadeau, l’anneau épiscopal du Mgr Proulx que je porte ce soir au doigt. Et Mgr Proulx, lui, l’avait reçu du Pape Paul VI à la conclusion du Concile Vatican II auquel il avait participé.

Cet anneau du Concile, reçu de Mgr Proulx, est le gage de mon engagement auprès de ce diocèse : d’accueillir la richesse du passé pour le célébrer dans le temps présent afin de discerner avec vous les pistes d’un avenir rempli de vie »

Nous savons que Mgr Proulx est passé par le diocèse du Sault Ste-Marie, Alexandria-Cornwall avant de devenir Évêque de Hull, préparant ainsi les voies à notre Pasteur actuel, Mgr Paul-André Durocher. Son anneau épiscopal passe entre nos mains et nous pouvons l’examiner à loisir.

Avant de se retirer, il signe au registre et… à tout à l’heure puisqu’à 14h 30, c’est le rendez-vous de tous les religieux (ses) du diocèse avec leur nouveau Pasteur, à la chapelle secondaire.